miércoles, 22 de mayo de 2013

La droite espagnole ne veut pas condamner le fascisme

Hier le groupe de la Gauche Plurielle, dont la Gauche Unie fait partie, a présenté une proposition de loi au congres des députés pour déclarer le 18 juillet (jour du coup d'état contre la II République Espagnole) comme jour national de condamnation au fascisme et d'hommage aux victimes de la guerre civile et de la dictature. Cette proposition comptait avec l' accord qui compté avec l'appui de toutes les forces politique, de la gauche aux indépendantistes catalans et basques, sauf le Parti Populaire et UPyD.

Tout le monde connaît déjà au PP, mais UPyD, fondé par Rosa Diez (ancienne membre du Parti Socialiste) sur la base d'une association de victimes de l'E.T.A, est un parti qui se veut au centre de l’échiquier politique. Sa divise est claire: ni de gauche ni de droite. Cependant UPyD a déjà pris plusieurs décisions qui le situe très proche de l’extrême droite. UPyD base son discours politique sur l'opposition à l'E.T.A, aux mouvements indépendantistes et régionalistes, contre les gouvernements autonomes des régions espagnoles et sur la réduction de privilèges de la classe politique comme les voitures officielles etc.

Cette proposition de la Gauche Plurielle a clarifié beaucoup les choses: UPyD est aussi la droite.

No hay comentarios:

Publicar un comentario

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...